mardi 12 août 2008

C'est pas si facile...

Si on refaisait "la petite maison dans la prairie", Charles et Caroline auraient toujours autant d'enfants, mais ils ne seraient point adoptés, non ils seraient issus des mariages précédents, et cela donnerait la petite famille recomposée dans la prairie !
Et finalement si on y regarde de plus près... cela nous ressemble !
Ben ouais la maison de campagne est tout de même bien plantée au milieu... des champs, lesquels sont plantés au milieu de la forêt !
Alors voilà, je ne suis pas blonde, mais je deviens Caroline Ingalls... avec tous ses bonheurs : c'est beau la famille, c'est gentil la famille, et c'est plein de bons sentiments la famille...
Mais parfois, c'est la galère la famille, c'est des sentiments de colère et de culpabilité, c'est reprendre les enfants quand ils partent en vrille, c'est avoir de grandes discussions sur "Papa et maman ils sont plus amoureux, mais quand même ils le sont", et "Papa est parti, puisque Papa vivait en Allemagne"...
C'est savoir se mettre en arrière pour laisser le Papa qui manque, avoir du temps avec les enfants qui sont en gros gros besoin de leur Papa, mais c'est aussi se faire respecter...
C'est expliquer qu'une Crapule ne prendra jamais la place d'une Canaille et/ou d'une Fripouille, c'est prendre sur soi pour ne pas les pourrir gâter afin de taire la culpabilité de ne pas être là quotidiennement.
Et oui, c'est aussi ça la famille recomposée de la prairie de la France.
Plus de détails?
Fripouille et Canaille ont vécu beaucoup et d'énormes changements en moins d'un an, ces changements se présentant sous la forme de deux petits frères de chaque côté !
Deux fois en 6 mois, ils se sont faits voler la vedette. Chez Maman et bo Dad, ils vivent au quotidien avec Ouistiti, donc ils le voient grandir, ils ont du temps avec lui...
De notre côté à nous, La Crapule vit tout le temps avec Papa, et même s'ils n'ont jamais montré la moindre hostilité vis à vis de Robidou, force est de reconnaître que tout de même, c'est pas très juste !
Du coup, quand ce sont les we avec nous, il faut que Papa soit tout entier avec Fripouille et surtout Canaille. La moindre marque de faille chez Papa, et c'est le drame. Du coup, parce qu'on se sent bêtes, qu'on se dit qu'il faut faire attention à eux, et que oui c'est pas très juste, la maison est coupée en deux : d'un côté les deux grands et Papa, de l'autre Marâtre et Crapule.
Et du coup, quand vient le soir, que tous les enfants dorment, on s'étonne de passer le we dans la même maison avec Monchéri... "Ah t'es là toi?"
Ce qui a donné un drame...
Canaille, après une journée que Monchéri a passé à jardiner, puis à s'occuper des grands, a piqué une crise parce qu'au lieu de jouer avec eux, Monchéri a décrété qu'il devait m'aider.
La réponse fut cinglante, et douloureuse (car cela n'était pas la première fois...) "Elle a qu'à tout faire" (entendez par elle , moi...)
J'ai explosé...
Je ne suis pas ta bonne, et je ne peux pas tout faire tout le temps...
Re grosse crise...
Oui Papa il s'occupe pas de nous, il a pas joué, il a fait le jardin, et voilà...
Bon, une discussion s'impose...
Question est-ce que tu as vu Papa passer un SEUL moment avec Robidou ou moi?
Non
Est-ce que Papa n'a pas joué avec vous?
Si, mais...
Intervention de Fripouille (un futur diplomate ce petit!)
Tu sais maintenant ils vont vivre à Paris, on va les voir plus souvent, ça sera plus facile
Tout à fait Fripouille. Et puis il faut comprendre, qu'on passe les we tous ensemble, et que Papa il a aussi des choses à faire pour que la maison soit agréable pour que vous puissiez venir, et que Robidou ne voit pas non plus beaucoup Papa, et que Papa il a aussi besoin de passer un peu de temps avec lui.
Bref...

Pas si facile...

Mais les vacances se sont bien passées, les enfants sentant qu'ils avaient du temps devant eux, ils se sont détendus, et j'ai même pu moi passer du temps avec eux, jouer avec eux, ce qui ne nous arrivait plus, pour toutes les raisons citées dessus.
Et puis il y a eu la semaine sans Monchéri chez ses parents.
Et Fripouille et Canaille ont été adorables, cela s'est très bien passé, bon ok, il faut recadrer tout le temps, presser Canaille le petit escargot de la famille, dire d'enlever le coude de la table, et finir par instaurer un système de points pour qu'il arrête de faire la tête dès qu'il a un pet de travers...
Mais vraiment, j'étais heureuse d'être avec eux ! Du coup comme par magie, je me suis mieux organisée, pour qu'on ait du temps, et avec eux, et avec la Crapule tous ensembles, et je leur ai appris à piquer les vagues, et je les ai emmenés au resto, et j'ai parlé longuement avec eux de la séparation...
et la logique des enfants est tout de même unique !
En gros, ils voudraient que papa et maman se remettent ensemble, mais que Bo Dad et moi on soit aussi ensemble, parce que comme cela, ils retrouvent un schéma "normal" mais tout en gardant les "beaux-parents"...
Je le prends mal?
Non, parce que je sais qu'ils expriment une douleur qui est naturelle, et qui n'est en aucun cas dirigée contre moi. Ou contre leur petit frère. D'ailleurs, ils l'adorent, et font tout pour le faire rire, jouent avec lui, lui font des tas de bisous...
Ils viennent d'avoir 5 ans, ils ressentent le manque, et comprennent que papa et maman devraient être ensemble. Que donc y'a un truc qui cloche.
Mais ce qui est bien, c'est qu'ils en parlent, ils s'expriment et posent des questions, cherchent à comprendre.
Et jamais on ne les en empêchera.

Alors oui c'est pas si facile.
Mais ma petite famille, je l'aime.

1 commentaire:

call-me-Heidi a dit…

parfois, je me dis que le célibat a du bon... mais en général, ça ne dure pas longtemps!!