mercredi 5 septembre 2007

Quand le rêve devient réalité !

Cette nuit, j'ai fait un drôle de rêve.
Je n'ai aucune croyance mystique ou ésotérique, mais cette nuit, mon Grand-père maternel décédé en 1999, était présent dans mon rêve. Il a joué un rôle important au cours de mon enfance, et si je me réfère à l'ami Sigmund, je dirai, qu'en général, quand je rêve de lui, il représente ma mauvaise conscience.
Cette nuit, je me trouvais dans l'appartement de mes grands-parents, et j'attendais, angoissée la venue de ce Grand-père sévère. Il est entré, m'a serrée dans ses bras, apparemment très heureux de me voir. Il a souri et a posé sa main sur mon ventre.
Alors Sigmund ?
Cela n'est pas une révélation, une venue de l'au-delà pour me prévenir d'un miracle... Hier, avec Monchéri nous avions RDV pour l'échographie du troisième mois. Nous avons contemplé sur le petit écran notre bébé de 8,49 cm de la tête au postérieur, SVP !, qui bougeait et nous a fait admiré ses petons, ses menottes, et qui même était si détendu qu'il s'est passé le bras derrière la tête comme installé devant un bon film !
Cela n'était pas la première fois que nous pouvions admiré ce petit être de notre fabrication, mais hier, cela a été pour moi une vraie révélation.
Est-ce le fait d'avoir passé le fameux cap des trois mois ? Même si nous avions prévenu la majorité de notre entourage, en le voyant hier, j'ai su que tout allait bien, qu'il était définitivement bien accroché.
Est-ce le fait d'avoir annoncé aux Minidoux qu'ils allaient avoir un frère ou une soeur ? Leur réaction a été tellement adorable, et pleine d'amour que là aussi, j'étais rassurée de savoir que ce bébé serait bien accueilli...
En tous les cas, depuis hier une boule de bonheur permanente s'est installée en moi, et j'éprouve réellement et entièrement les premiers symptômes de l'amour maternel, et j'ai ressenti comme une sérénité quant aux inquiétudes futures et aux responsabilités que nous prenons en ayant cet enfant.
Pour faire dans le romantisme, peut-être exagéré, hier soir, quand Monchéri est rentré de son travail, tandis que je planais toujours sur mon nuage, il m'a dit "Coucou tu me vois, je suis sur le même nuage!"
J'ai attendu très longtemps avant de m'engager. Quand j'ai rencontré Monchéri, très vite j'ai su que notre relation avait toutes les raisons d'aller loin, très loin. J'ai été avec lui comme jamais avec personne d'autre, simplement moi avec tout ce qu'il y a de bon et de mauvais, et Monchéri m'a appréciée puis aimée ainsi. Je croise les doigts, mais jusqu'à aujourd'hui, toutes les concessions que nous avons faites n'ont jamais été sur qui nous sommes.
Me marier avec Monchéri coulait donc de source, puisque nous sommes faits pour être ensemble.
En ce qui concerne ce petit bout de vie qui grandit, je reprendrai cette chanson d'Axelle Red :
"Parce que c'est toi, je voudrai un jour un enfant et non parce que c'est le moment"

Quant à la présence de mon Grand-père dans mon rêve de cette nuit, je l'interprète comme le fait que même mon sub-conscient est en accord avec ma vie.

3 commentaires:

Camille S. a dit…

Il est génial ton blog !!! Bravo et continue comme ça, ça me fait découvrir votre vie en Allemagne et ailleurs ! C'est super sympa à lire et je me retrouve dans pas mal de choses... Gros bisous à toi et ton ventre et aussi à mon parrain adoré. A bientot

juliette a dit…

je rejoins ma soeur en te disant bravo !!! Bonne idée comme ça on suit votre vie en allemagne...Merci ! Charmante histoire !!!

A plus tantine !

ps : fais nous une cousine ;)...

Ashley a dit…

Ah félicitages! Ca va être un bébé du mois d'avril si ej compte bien? (mon papa est né en avril, autant dire que c'est un mois SUPER)